Au service de toutes les réussites

BTS électrotechnique

Le titulaire du BTS électrotechnique assume des activités professionnelles variées de bureau d’étude, d’atelier, de chantier, de maintenance et de management.

Les entreprises employant des techniciens supérieurs en électrotechnique se répartissent en plusieurs catégories comme les industriels et les installateurs qui proposent le plus souvent des activités liées aux services techniques. C’est certainement au sein de ces dernières activités, comme la maintenance d’équipements et le conseil technique, que des emplois se développent le plus rapidement.

Les métiers

Les secteur d'activité

Le technicien supérieur en électrotechnique est amené à exercer son activité dans différents secteurs tels que :

  • les équipements et le contrôle industriel
  • la production et la transformation de l’énergie
  • les automatismes et la gestion technique du bâtiment
  • les automatismes de production industrielle
  • la distribution de l’énergie électrique
  • les installations électriques des secteurs tertiaires
  • les équipements publics
  • le froid industriel, l’agroalimentaire et la grande distribution
  • les services techniques
  • les transports (véhicules et infrastructures).

 

Les fonctions

Les emplois résultant de la diversité et du contexte professionnel des entreprises ont permis de délimiter les activités professionnelles du technicien supérieur aux fonctions suivantes :

  • Étude technique et économique
  • Réalisation - exécution - industrialisation
  • Planification, suivi technique et maîtrise des coûts
  • Animation et coordination d’équipes
  • Essais - mise en service - contrôles
  • Maintenance - service après vente
  • Relation clients - fournisseurs.

Le technicien supérieur est amené à communiquer aussi bien en interne, avec les différents services de l’entreprise, qu’en externe avec les clients ou les fournisseurs. Sa situation dans l’entreprise l’amène à étudier, expliquer, appliquer et faire appliquer les normes et règlements en vigueur à tous les stades de l’évolution d’un projet.

 

Formations recommandées

Pour suivre le BTS électrotechnique, il est préférable d’avoir suivi une filière STI2D, STI génie électrotechnique ou S, option sciences de l’ingénieur.

L'examen

Les épreuves

 

Épreuves obligatoires :

E1 : Culture générale et expression

E2 : Langue vivante étrangère : anglais

E3 : Mathématiques

E4 : Étude d’un système informatisé

  • E4.1 : Pré-étude et modélisation
  • E4.2 : Conception et industrialisation

E5 : Projet technique industriel : présentation du projet

E6 : Activités professionnelles

  • E6.1 : Organisation de chantier
  • E6.2 : Rapport de stage de technicien en entreprise

Épreuve facultative de langue vivante étrangère

 

Le référentiel prévoit une organisation particulière de certaines épreuves pour les candidats du CNED, notamment les épreuves orales techniques. Consulter la documentation pour plus d'information.

 

Modalités de passage de l'examen : 2 possibilités

Forme «globale»

À l’issue du temps de formation requis, vous passez toutes les épreuves lors d’une même session. Le diplôme du BTS est délivré si vous avez obtenu une moyenne générale au moins égale à 10/20. En cas d’échec à l’examen, vous pourrez conserver les notes
des unités d’examen, supérieures ou égales à 10 sur 20, pendant 5 ans.

À la session suivante, vous présenterez uniquement les unités d’examen qui vous manquent.

La formation du CNED préparant à l’examen en forme globale est la formation par année complète : 1re et 2e année.

 

Forme «progressive»

Vous pouvez vous présenter à l'examen pour présenter une ou plusieurs épreuves.

Chaque note obtenue est valable 5 ans à compter de leur date d’obtention. Vous pouvez demander à conserver chacune d’elles ou vous soumettre à une nouvelle évaluation lors d’une session suivante; dans ce cas, c’est la dernière note obtenue qui sera prise
en compte pour le calcul de la moyenne.Le diplôme du BTS est délivré à l’issue du temps de formation exigé, lorsque toutes les épreuves ont été présentées, si la moyenne générale obtenue est au moins égale à 10/20.

La formation du CNED préparant à l’examen en forme progressive est la formation par épreuve: unités de formation.

La préparation du CNED

Vous disposerez de documents pédagogiques élaborés spécialement pour une utilisation en autonomie :

  • un guide de formation
  • des cours
  • des exercices autocorrectifs
  • des devoirs à envoyer à la correction par voie postale ou à déposer sur le site dédié à votre formation
  • une correction individualisée des devoirs
  • des corrigés types
  • un service de tutorat téléphonique et électronique dans les principales disciplines
  • un forum

 

 

En fonction de vos diplômes et de votre expérience, vous pouvez être dispensé d'une ou plusieurs épreuves. Le CNED vous permet de préparer uniquement les épreuves dont vous avez besoin pour passer l'examen.

Le contenu de la formation

Préparation par année complète - disciplines :

 

  • Culture générales et expression
  • Mathématiques
  • Sciences appliquées
  • Construction
  • Génie électrique
  • Anglais
  • Économie et gestion des entreprises (2e année uniquement)

 

Préparation par unité

 

Vous pouvez vous inscrire à une ou plusieurs unités correspondant à une ou plusieurs épreuves de l'examen. Les unités sont recommandées aux personnes :

  • ayant échoué à quelques épreuves d'examen,
  • ayant choisi de passer l'examen sous la forme progressive,
  • voulant approfondir des connaissances dans un domaine particulier sans pour autant passer l'examen.

Les unités sont composées des cours et des devoirs de première et seconde années des matières concernées par une épreuve d'examen. Attention vous n’aurez qu’une seule année scolaire pour les travailler.

L’inscription à la préparation par unités n’ouvre pas droit au régime étudiant de la sécurité sociale ni à la délivrance d’un certificat de scolarité.

Les stages

Vous devez effectuer 6 semaines de stage. Étant support d’une épreuve d’examen,
les stages sont obligatoires. Il est donc nécessaire d’organiser votre temps de formation et de prévoir des périodes de disponibilité pour les réaliser.

Il appartient aux candidats de trouver eux-mêmes le ou les stages en entreprise. 

  • 1re période : stage « ouvrier » de 2 semaines situé en fin de 1re année
    2e période : stage « technicien » de 4 semaines, à effectuer en principe avant janvier de la 2e année. 

 

Convention de stage

Avant le début du stage, une convention devra être signée par l’employeur, vous-même et le CNED. En fin de stage, une attestation vous sera remise par le responsable de l’entreprise ou son représentant, certifiant de votre présence. Vous recevrez les informations nécessaires après votre inscription.

 

Certaines entreprises vous demanderont de fournir un carnet attestant de la formation à l’habilitation aux risques électriques. Si vous n’êtes pas en possession d’un tel carnet, l’entreprise pourra refuser votre candidature.
Nous vous engageons à contacter la CARSAT (ou CRAM) de votre lieu de résidence qui pourra vous fournir une liste d’organismes agréés pouvant vous former à l’habilitation aux risques électriques.

Dates clés

Inscription à l'examen

Bilan de la formation

Bourse de l'enseignement supérieur