MENU
Au service de toutes les réussites

Journalistes

Le CNED et le FIPHFP s’engagent pour l’accessibilité numérique

Dans le cadre de son plan stratégique, le CNED a souhaité déployer un ambitieux programme en matière d’accessibilité numérique pour affirmer son engagement auprès des publics en situation de handicap, qu’ils soient apprenants ou agents au sein même de l’établissement.

La convention de partenariat signée en 2013 avec le Fonds pour l’Insertion des Personnes handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP) apporte au CNED les moyens de prouver que, dans le domaine de l’éducation et de la formation, l’accessibilité numérique n’est pas un vœu pieux mais une étape indispensable pour la réussite des apprenants et le maintien dans l’emploi des enseignants en poste adapté.

 Objectifs du programme

Le CNED et le FIPHFP souhaitent bouleverser significativement l’accessibilité immatérielle à l’emploi, notamment à l’emploi public. Le programme Accessibilité numérique mis en en place par le CNED se décline en dix projets, financés par le FIPHFP à hauteur de 5,4 millions d’euros. Trois objectifs principaux sont poursuivis :

  1. Maintenir dans l’emploi et professionnaliser des enseignants en poste adapté au CNED ;

  2. Relever, avec l’Etat, le défi majeur de l’accessibilité numérique en rendant plus accessible le système numérique d’éducation et de formation ;

  3. Développer, au sein des trois fonctions publiques, des compétences pour l’accessibilité numérique, l’inclusion et l’insertion professionnelle.

Cibles du programme : une priorité donnée au personnel et aux apprenants du CNED

Le programme Accessibilité Numérique va se déployer par étape :  

  • La première cible prioritaire est constituée par les agents du CNED. Il s’agit de favoriser leur maintien dans l’emploi et leur professionnalisation dans les nouveaux métiers en lien avec le numérique.

  • La deuxième cible est constituée par l’ensemble des agents du service public, que le CNED a vocation à sensibiliser aux enjeux de l’accessibilité immatérielle par l’exemple, mais également par la mise à disposition de dispositifs de formation et le partage de bonnes pratiques. L’objectif est de changer leur regard sur le handicap, faciliter l’embauche et le maintien dans l’emploi de personnes en situation de handicap.

  • La troisième cible, la plus large et la plus ambitieuse, concerne l’ensemble des citoyens et usagers du service public, en situation de handicap, notamment les apprenants du CNED. Il s’agit de leur donner les moyens et les chances de réussir leur scolarité et leur insertion professionnelle.

 Premiers résultats concrets : 300 enseignants équipés, 200 agents en formation

Les premiers mois du programme ont été consacrés au lancement de quatre des dix projets, avec déjà des réalisations importantes qui concernent en premier lieu le CNED lui-même, et en particulier ses deux acteurs clés :

  • les enseignants : déploiement de 1 100 adresses mél pour l’ensemble des enseignants à distance du CNED et équipement informatique d’une première tranche d’enseignants à distance (~300 fin juin) ;

  • les apprenants : réalisation d’un audit du niveau d’accessibilité des modules de formation du CNED et mise en place de formations à la production de modules accessibles pour la totalité des ingénieurs pédagogiques et des intégrateurs du CNED (~200 agents).

 Contacts presse

 

Le CNED

Dans un monde où les technologies de l’information et de la communication construisent un nouveau rapport au savoir, le CNED, opérateur public de l’enseignement à distance, propose des parcours qui développent la capacité de chacun à apprendre, à progresser, à réussir.

L’établissement a pour mission d’assurer, pour le compte de l’Etat, le service public de l’enseignement à distance (extrait du décret 2009-238 du 27 février 2009) et de former tout au long de la vie tous ceux qui ont un projet de formation quels que soient leur âge et leur situation (enseignement supérieur, formation professionnelle, concours).

Plus de 220 000 personnes se forment tous les ans à distance avec le CNED.

Le FIPHFP

Créé par la loi du 11 février 2005 et mis en place fin 2006, le FIPHFP, Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique, finance les actions de recrutement, de maintien dans l’emploi, de formation et d’accessibilité des personnes en situation de handicap dans les trois fonctions publiques (ministères, villes, conseils généraux et régionaux, hôpitaux…).

Il intervient sur l’ensemble du territoire en versant aux employeurs publics des aides ponctuelles sur sa plateforme en ligne, par l’intermédiaire de conventions pluriannuelles avec les employeurs et dans le cadre du programme accessibilité des lieux de travail. Ses interventions ont été multipliées par 22 depuis sa création (160,8 M€ en 2013) et le taux d’emploi est passé sur la même période de 3.74 % à 4.64 %.

Le FIPHFP est un établissement public national dirigé par Jean-Charles Watiez. Son Comité national est présidé par André Montané, vice-président du Conseil général de l’Ariège. Il est placé sous la tutelle de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, du ministre de l’Intérieur, de la ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, du ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget, et de la ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion.

Sa gestion administrative est assurée par la Caisse des Dépôts.
www.fiphfp.fr/