Au service de toutes les réussites

Distances et savoirs

Volume 4, numéro 2

Peut-être une pause ?

Peut-être une pause ? Certainement de la distance et des regards mesurés. Les travaux proposés par le présent numéro de Distances et savoirs témoignent de réflexions étayées par l'expérience et par des effets avérés de la vie que mènent en commun la formation à distance et les technologies électroniques pour l'information et la communication (TIC). Le développement technique rapide des TIC et leur accessibilité de plus en plus aisée ont fait naître le sentiment d'une innovation continue, pratiquement sans retenue, que l'on voit ici confrontée à la réalité des pratiques, à la sagesse des lendemains d'expérience.

Tout simplement, l'innovation ne recouvrerait-elle pas son véritable sens, et n'assiste-t-on pas à l'aboutissement de certaines étapes du processus innovant, telles que Schumpeter les envisage, décelables et analysées dans les travaux de recherche de ce numéro, alors que sourdent de nouvelles entreprises, encore empreintes des espoirs des indispensables pionniers ? Au premier temps de l'innovation, alors que ceux-ci prennent le risque des initiatives expérimentales, les travaux de recherche constatent l'émergence des TIC, et s'interrogent sur les évolutions à venir ; puis le second temps voit les routines bouleversées, des tentatives de généralisation de propos et de pratiques à base de TIC se manifester avec parfois de farouches volontés propriétaires, exprimées par des vocables pour lesquels chacun défend une signification pas toujours partagée.

Plusieurs contributions témoignent des tensions résultant de l'introduction et de l'application des TIC, entre présents instables et futurs moins certains que prévu. Les temps individuels aussi se confrontent aux impératifs des usages des TIC dans les environnements informatiques de formation, et l'on constate parfois « l'entrée dans une société de l'information et de la connaissance, mais également dans une société de la rapidité, de l'impatience et de l'individualisme ».

Toutes ces interrogations marquent une étape dans un processus : la manipulation même des TIC ne semble plus l'enjeu central, les conditions de leur développement et de leur appropriation sont de mieux en mieux étudiées, appréhendées, y compris les nécessaires perturbations associées. Est-il temps de définir ces nouvelles règles du jeu ? Pour Distances et savoirs, c'est certainement le temps des échanges entre expériences, cultures et contextes de recherche des auteurs venant de multiples horizons, réunis pour l'occasion dans ce numéro.

Éditorial - M. Vidal, M. Grandbastien, P. Mœglin

Articles

  • Eight paradoxes in the implementation process of e-learning in higher education, S. Guri-Rosenblit
  • Apprendre, construire des instruments et se construire. Exploration des effets de l'usage des TIC sur la dynamique identitaire d'adultes en formation, B. Charlier, J. Nizet, D. Van Dam
  • L'organisation de l'activité d'étude en e-formation. La difficile synchronisation des acteurs, G.Dieumegard, P. Clouaire, S.Leblanc
  • Un nouveau domaine des sciences info-com : la formation à distance, A. Mucchielli

Entretien

  • Jacques Audran, Ethnologie et conception de sites web scolaires

Lectures et discussions

  • Les multiples visages de l'accompagnement à distance, M.-N. Lamy
  • « La FOAD au carrefour des chemins », un échange épistolaire, F. Haeuw, L. Belhamici

Bibliographie-webographie

  • F. Haeuw, L. Belhamici