COVID-19: retour sur le partenariat entre le CNED et l’AGEFICE

Equipe éditoriale CNED

02/06/2021

Le CNED multiplie ses partenariats !

Dans le cadre du confinement lié à la pandémie COVID-19, le CNED a multiplié les partenariats avec les acteurs de la formation professionnelle. Ainsi, le CNED a signé un partenariat avec l’AGEFICE, le fonds financeur de la formation des dirigeants et chefs d’entreprise.

Entre avril et juin, près de 350 dirigeants d'entreprise se sont été inscrits à une formation langue du CNED par le biais de l'AGEFICE.

Nous vous proposons un retour sur ce partenariat avec Stéphane Kirn, le directeur de l'AGEFICE.

 

Pouvez-vous nous présenter l’AGEFICE et ses missions ?

L’AGEFICE est le fonds d’assurance formation (FAF) des travailleurs non-salariés des secteurs du commerce, de l’industrie et des services. Créé il y a plus de 25 ans à l’initiative des organisations patronales, sa principale mission est la promotion et le développement de la formation professionnelle des dirigeants d’entreprise.

Nos valeurs sont l'égalité de traitement entre les bénéficiaires, la liberté de choisir sa formation et la fraternité offerte par la mutualisation.

Ce fonds est alimenté par les contributions à la formation professionnelle versées annuellement à titre personnel par les chefs d’entreprise. Il leur permet d’accéder au financement de leur formation professionnelle, financement qu’ils n’auraient pu supporter seuls.

 

Pourquoi avez-vous choisi de proposer un dispositif de formation à distance à vos adhérents pendant le confinement ?

L’AGEFICE a intégré depuis longtemps dans ses critères les formations organisées à distance. La crise sanitaire COVID-19 a occasionné, pour nombre de nos adhérents, une baisse drastique, voir un arrêt total, de leur activité.

L’AGEFICE s’est tournée vers la formation à distance, la seule modalité de formation envisageable pendant le confinement, pour proposer un dispositif dédié à ses adhérents.

Sur le concept de « se former aujourd’hui, c’est réussir demain », l’objectif du dispositif COVID-19 était de proposer à aux dirigeants adhérents, dans des délais très courts de mise en œuvre, des formations 100 % à distance et entièrement prises en charge par l’AGEFICE.

Les formations proposées abordent des compétences jugées comme essentielles dans l'activité d’un chef d’entreprise comme le marketing, les langues, l'informatique, l'accompagnement au repositionnement de l'offre et  à la préparation à la reprise après le confinement.

 

Pourquoi avoir choisi le CNED dans le cadre du dispositif COVID-19 ?

Nous avons souhaité recourir au CNED pour l'offre de formation en langues, en raison de sa notoriété, de la solidité et de la qualité de son offre ainsi que de la réactivité de ses services.

Nous avons sélectionné le CNED pour notre offre de formation en langues, en raison de sa notoriété, de la solidité et de la qualité de son offre.

Nous sommes pleinement satisfaits du partenariat mis en place pendant cette période avec le CNED. En étroite collaboration, nous sommes parvenus à réduire les délais de mise à disposition des contenus proposés, dans l’intérêt de nos bénéficiaires.

 

Quel a été l'impact du confinement sur l'activité de l'AGEFICE ?

En cette période de confinement, les mesures prises ont permis non seulement d’assurer la continuité de notre activité mais également d’expérimenter des solutions adaptées aux circonstances et aux besoins de nos chefs d’entreprise.

Cette période nous a encouragé à repenser notre modèle et à faire preuve d’innovation. Elle a été l’occasion de mobiliser des partenaires qui se sont sentis immédiatement concernés et impliqués dans la recherche de solutions.

 

Avez-vous de nouveaux objectifs concernant la formation de vos adhérents suite au confinement ?

Notre objectif principal, après un retour à une activité normale de nos services, sera de mettre à profit l’expérience de cette période de confinement.

Nous souhaitons développer des offres souples, mobilisables dans des délais très courts, pragmatiques, adaptées aux problématiques du moment, qui s’efforceront de conjuguer plus étroitement présentiel, distanciel et présentiel à distance. Et ce, afin d’offrir à nos chefs d’entreprise des modalités de formation adaptées à leurs besoins immédiats et spécificités propres à leur activité.

Commentaires

Aucun commentaire n'a été publié sur cet article