Mathilde, son CAP AEPE avec le Cned

Équipe éditoriale Cned

04/05/2023

Mathilde s’est inscrite à la formation Accompagnant éducatif petite enfance (AEPE) du Cned en 2021. En 2022, elle a obtenu son diplôme.

À 26 ans, Mathilde garde désormais des enfants à domicile et effectue régulièrement des remplacements dans des structures d’accueil pour jeunes enfants. En attendant d’être recrutée dans une crèche à temps plein, elle souhaite compléter son expérience sur le terrain, se professionnaliser et se perfectionner afin de devenir la meilleure professionnelle possible.

Une reconversion professionnelle accompagnée par le Cned

Mathilde est titulaire d’un baccalauréat économique et social et d’une licence Arts du spectacle, option Art de la scène. Elle a aussi effectué en parallèle un cursus à orientation professionnel au conservatoire de danse. Désireuse de se réorienter vers les métiers de la petite enfance, elle envisage la formation à distance, une modalité offrant plus de flexibilité :

Je venais de quitter le monde du travail dans lequel j’étais depuis trois ans et je ne me voyais pas retourner sur les bancs de l’école. C’était pour moi le compromis parfait pour débuter une formation et commencer ma reconversion professionnelle.

Mathilde a toujours eu une bonne image du Cned, un établissement sérieux dont elle a beaucoup entendu parler. Pour elle, c’est la référence en matières de cours et de formation à distance. Lorsqu’elle était encore au lycée, elle avait d’ailleurs déjà envisagé de faire appel au Cned.

Je me suis naturellement tournée vers le CNED. Lorsque je me questionnais sur ma reconversion, j’ai eu la chance d’avoir autour de moi une personne travaillant au CNED. Elle a pu m’orienter vers la formation de mon choix. Et lorsque j’ai commencé ma formation, j’ai pu compter sur ma tutrice par le biais de la plateforme du CNED et sur le forum des étudiants pour répondre à mes questions.

Découvrez la formation CAP AEPE proposée par le CNED

En savoir plus Ouvrir dans un nouvel onglet

Des journées et un planning rythmés

Est-ce que c’est facile de mener des études à distance ? Mathilde répond par la négative.

Personne n’est derrière vous pour vérifier ce que vous faites. On manque parfois de motivation pour se mettre au travail. Mais lorsqu’on fait la démarche de commencer une formation, on connait ses motivations et les jours les plus difficiles, il faut garder ses objectifs à l’esprit.

Mathilde travaille chaque jour. Généralement elle apprend les cours sur les supports papiers le matin et consacre son après-midi aux quizz sur la plateforme numérique ou aux devoirs à rendre. Mais chaque journée est différente. Selon le sujet abordé dans le cours, elle s’autorise plus ou moins de temps. Elle complète aussi les cours par des recherches personnelles pour approfondir certaines notions.

J’aimais bien le fait d’avoir différents supports pour travailler : avec les cours papiers et la plateforme numérique apportant une approche variée du travail.

Les conseils de Mathilde pour réussir sa formation à distance

Trouver un stage, ne pas comprendre un sujet ou une notion, comme tout le monde Mathilde a été confrontée à des difficultés au cours de sa formation. Ce qui l’a aidé à avancer et à ne pas abandonner, c’est son entourage et c’est aussi de toujours avoir gardé son objectif à l’esprit : faire de sa passion, son métier.

Elle partage aujourd’hui quelques conseils simples à mettre en œuvre pour réussir sa formation à distance. Le premier, c’est d’avoir un espace de travail dédié pour travailler, même s’il ne s’agit que d’un coin de table. Ensuite, Mathilde insiste sur l’importance de trouver son rythme :

Pour ma part je travaillais 1h30 à 2h et je prenais une pause minutée de 15 minutes. J’avais également besoin d’écouter des sons de nature (pluie, orage, vague…) pour me concentrer sur mon travail. Le moindre bruit extérieur pouvait me déconcentrer.

Une autre astuce de Mathilde, éviter toutes distractions pour rester concentré à 100 %. Lorsqu’elle révisait, son téléphone était dans une autre pièce et souvent en mode avion. Mathilde avait également installé sur son ordinateur une application qui l’empêchait d’aller sur des sites internet ou sur les réseaux sociaux.

Enfin, Mathilde évoque un sujet souvent stressant pour les inscrits, la recherche de stage. Elle préconise de s’y prendre le plus tôt possible :

Sans stages, vous ne pouvez pas valider votre formation. Les structures d’accueil reçoivent de très nombreuses demandes, elle sont donc très vite saturées. Plus vite vous commencerez vos démarches, plus vite vous pourrez évacuer cette difficulté.

Et faire bonne impression lors de son stage peut aussi faciliter l’intégration professionnelle. Mathilde est d’ailleurs actuellement remplaçante dans la crèche qui l’avait accueillie en stage !

Ces articles peuvent vous intéresser...

CAP 2023 : les dates d’inscription par académie

22/09/2022

Les inscriptions à l'examen ouvrent généralement en novembre

En savoir plus

CAP AEPE 2022 : les sujets

23/06/2022

Entraînez-vous sur les sujets du CAP dans les conditions de l’examen !

En savoir plus

CAP AEPE : la question des stages

26/10/2021

Pour valider le CAP AEPE, vous devez effectuer 14 semaines de stage

En savoir plus