Un BTS Diététique et une reconversion au service des plus démunis

Équipe éditoriale CNED

18/01/2023

Sébastien est cadre supérieur dans la fonction publique territoriale. En 2021, à 50 ans, il s’est inscrit en BTS Diététique avec le CNED. Pourquoi ? Comment ? On fait le point sur son parcours et son projet.

L’alimentation, un retour aux sources nécessaire

Sébastien était en classe préparatoire aux grandes écoles au lycée Henri Poincaré à Nancy, avant d’intégrer l’École d’ingénieurs des techniques des Industries agro-alimentaires de Nantes, aujourd’hui appelée Oniris. Sorti diplômé en 1995, il effectue son service militaire et s’inscrit alors au CNED pour suivre une initiation à la diététique et à la nutrition.

Peu après, Sébastien commence à travailler à l’institut Pasteur de Lille. Il continuera tout au long de sa carrière à s’inscrire à des formations professionnelles afin de monter en compétences, jusqu’à ce projet de reprise d’études avec le CNED en 2021 :

Je me suis inscrit en deuxième année de BTS diététique au CNED. J’avais depuis longtemps prévu de revenir à mon premier amour, l’alimentation. Après avoir passé 10 années en CCAS je voulais être utile aux personnes que nous accompagnons : personnes âgées à domicile, en EHPAD, personnes en précarité, personnes handicapées ou ayant des pathologies lourdes à domicile.

 Au Centre communal d'action sociale, Sébastien est confronté à diverses situations et problématiques de malnutrition, de dénutrition et d’équilibre alimentaire. Sans accompagnement, il est souvent difficile de se sortir de telles situations. Il envisage alors une reconversion professionnelle avec le CNED, qui reste pour lui une référence en termes de qualité des contenus de formation.

Le CNED, un choix logique

Outre sa formation menée en 1995, Sébastien a fait appel une seconde fois au CNED pour préparer son concours d’ingénieur de la fonction publique territoriale en 2008. En s’inscrivant à nouveau au CNED, il connaissait donc la qualité des cours mais aussi la pédagogie des professeurs : un mélange d’exigence, de bienveillance, et un rôle de conseil.

Pourquoi l’enseignement à distance ? Car il m’était impossible de suivre une scolarité normale : s’inscrire sur Parcoursup, trouver une place quelque part sachant que les reconversions sont loin d’être prioritaires, ne pas être rémunéré pendant deux ans… Impossible à concilier avec une vie de famille, des enfant eux-mêmes en étude, etc. Les aides à la reconversion étant encore aujourd’hui faméliques pour les personnes en activité, les cours à distance offraient la flexibilité nécessaire pour me former tout en continuant à travailler.

Sébastien part sur l’idée de faire les deux ans de la formation du BTS diététique en un an ! Pas facile, mais ses souvenirs des classes préparatoires, son appétence pour les matières et sa motivation lui permettront de réussir ce pari.

Avec un employeur très compréhensif et accompagnant, j’ai pu organiser mes cours en modifiant mon temps de travail (temps partiel). Je travaillais donc le soir, un jour par semaine, ainsi que les week-end. Pour les stages, j’ai pris sur mes congés et mon compte épargne temps…

Grâce au CNED, il a aussi pu valoriser son expérience professionnelle pour obtenir des dispenses concernant la durée des stages, ce qui lui a permis de pouvoir se présenter à l’examen.

Sébastien devra tout de même revoir à la baisse ses activités extra-professionnelles pour se consacrer pleinement à sa formation. Il conservera tout de même ses répétitions avec sa troupe de théâtre, véritable bouffée d’air frais, indispensable dans une formation aussi exigeante.

Reprendre ses études, un challenge difficile mais pas impossible

Cette reprise d’études, Sébastien la qualifie de difficile. Redevenir étudiant après plus de 25 ans d’activités professionnelles, c’est compliqué. Il faut se réadapter, repenser sa manière de rédiger, etc.

Même si les tutoriels proposés par le CNED l’ont beaucoup aidé, savoir jongler entre les temps d’apprentissage, d’exercices et les devoirs a été assez compliqué. Sébastien n’a d’ailleurs pas remis tous les devoirs par manque de temps, choisissant de donner la priorité à l’apprentissage des notions.

Je revois encore mon retro-planning, les documents mis à disposition sur la plate-forme, épinglés près de mon bureau.

Sébastien insiste aussi sur un autre point d’attention quand on entame des études à distance, la  solitude. Lui n’y a pas été confronté puisqu’il a continué son activité professionnelle mais le risque est réel. Pour lutter contre ce sentiment, lui et plusieurs autres étudiants ont créé un groupe WhatsApp  pour se motiver, échanger, etc.

Mais si Sébastien a obtenu son BTS en un an, c’est aussi grâce à son expérience professionnelle, un vrai plus selon lui. Dix années à côtoyer des professionnels de santé l’ont véritablement aidé à assimiler l’ensemble du programme de BTS Diététique.

Reprendre ses études est une démarche exigeante. Il arrive parfois de douter. C’est dans ces moments là que tout le travail préparatoire (bilan de compétences, réflexions personnelles, analyses du marché, etc.) et la motivation vous portent.

Il y a 14 ans, le CNED avait permis à Sébastien d’obtenir le concours d’ingénieur territorial. Aujourd’hui diplômé du BTS Diététique, le jeune quinquagénaire va pouvoir s’installer en tant que diététicien libéral. Et bien sûr, il souhaite à présent s’orienter vers l’accompagnement des seniors et des personnes en situation de précarités, malheureusement fortement impactés par le déséquilibre alimentaire et aujourd’hui le coût croissant des produits alimentaires…

Dernière étape de ce projet de reconversion, la création de son entreprise, accompagné cette fois par la CCI Bretagne et par l’URSSAF.

Ce que je retiens, c’est que tout au long de cette reconversion, j’ai eu la chance d’avoir des accompagnants de qualité, CNED inclus.

Ces témoignages peuvent vous intéresser...

Nicolas, 38 ans prof et bloggeur cuisine

"J’ai envie de me reconvertir. La cuisine est une évidence"

07/02/2022

Héloïse - BTS Diététique

Après un parcours universitaire chaotique, Héloïse a pu trouver sa voie grâce à l'enseignement à distance

03/11/2020

Léa, la créativité au service de la diététique

Découvrez le témoignage de Léa : devenue diététicienne après avoir préparé son diplôme avec le CNED

12/09/2022