Chloé, une scolarité en classe complète à l’étranger

Équipe éditoriale CNED

18/01/2023

À 11 ans, Chloé est désormais en classe de 5e et revient sur cette opportunité d’apprendre à distance avec le CNED.

Chloé a commencé sa scolarité à l’École internationale Cousteau de Vancouver jusqu’en classe de CE2. Ses parents ont ensuite choisi d’inscrire leur fille en classe complète réglementée au CNED pour son entrée en CM1.

Le CNED, la solution pour suivre une scolarité française

Les parents de la jeune fille choisissent de déménager sur l’Île Salt Spring, toujours en Colombie-Britannique, afin d’offrir au petit frère de Chloé, atteint d’autisme, plus d’espace et un nouvel environnement pour se développer. Chloé, très heureuse d’habiter en pleine nature et à proximité de la mer a tout de suite souhaité poursuivre sa scolarité avec le CNED :

L’école canadienne traditionnelle ne me tentait pas. Le CNED m’a permis d’étudier à la fois l’espagnol en première langue et le chinois en seconde. J’ai une chance inouïe de pouvoir étudier tout ce que je veux.

Chloé a aussi eu la possibilité de suivre à distance quelques matières de l’école canadienne South Island Distance Education school. Elle y étudie par exemple les mathématiques et continue de perfectionner son anglais.

La scolarité à distance, investissement personnel important

Réussir sa scolarité à distance demande de s’investir et de travailler régulièrement. La jeune fille a planifié dès septembre tous les devoirs à rendre au CNED. Elle les affiche d’ailleurs sur le mur, en colonnes par mois :

Je retire les post-its au fur et à mesure que je rends mes devoirs. J’ai un emploi du temps que j’adapte aux changements de la semaine ou du mois. L’année dernière par exemple j’ai créé 10 emplois du temps successifs.

Du lundi au vendredi, Chloé étudie de 8h30 à 12h et de 14h30 à 17h. Les maths d’abord, matière qu’elle apprécie et qui l’amuse, puis la lecture, en alternant un livre en français et en anglais. Ensuite viennent le français et les autres matières proposées par le CNED.

Chloé sait aussi s’aménager des temps de pause pendant la journée. Elle sort marcher ou faire du vélo, monte à cheval, nage, et n’oublie pas de prendre un thé en compagnie de sa maman et de sa grand-mère.

Apprendre à distance, ce n’est ni facile, ni difficile estime Chloé, c’est juste plus efficace, même si la jeune fille n'y arriverait pas toute seule :

Ma grand-mère est là. Elle m’aide à m’organiser et à me rappeler à l’ordre quand je me déconcentre. Elle m’impose d’être à l’heure le matin et l’après-midi, et surtout d’être de bonne humeur. On fait souvent les folles et pour mémoriser une leçon où j’ai du mal, on la dessine, on prépare des cartes de révision ou on la joue comme une pièce de théâtre.

Cette habitude de travailler régulièrement dans la bonne humeur, c’est ce que retient Chloé qui envisage de devenir ingénieure en énergétique ou en agronomie. Et cette capacité à mobiliser ses connaissances, à s’adapter et s’organiser, va sans aucun doute beaucoup lui servir à l’université ou en école d’ingénieur.

En résumé, faire le CNED oui, mais accompagné

Chloé est inscrite au CNED depuis le CM1, une expérience qui lui a permis de devenir de plus en plus indépendante. Mais la jeune fille n’oublie pas ses premières années à distance.

Je dirais que les plus jeunes n’ont pas les outils pour apprendre seuls. Cela s’acquiert. C’est pourquoi je suis convaincue que pour réussir, il faut être accompagné, soutenu et encouragé, par un membre de la famille par exemple.

Cette année, pour se motiver, Chloé a décidé de s’essayer à la tenue d’un journal de vie. Cette idée, elle lui vient des réseaux sociaux et notamment de la chaine YouTube Les astuces de Margaux. La jeune fille n‘a pas de réseaux sociaux mais depuis un an, ses parents lui permettent de regarder certaines vidéos sur YouTube. Et avec sa grand-mère, Chloé vient de regarder les Fourberies de Scapin, dans le cadre de son cours de français.

Ces articles peuvent vous intéresser ...

River a préparé et réussi son diplôme national du brevet

River a choisi le CNED en 3ème Segpa pour obtenir son brevet

25/11/2022

Sarah, être collégienne au CNED

Sarah suit sa scolarité avec le Cned. Carmel, sa maman, nous explique ce choix.

10/01/2022

Lou, une jeune artiste qui s’est épanouie au CNED

Lou souffrait de harcèlement scolaire avant d'intégrer le CNED en classe de quatrième

10/06/2022