Clémentine, une reconversion réussie avec la prépa CRPE

Équipe éditoriale CNED

27/10/2022

En septembre 2021, à tout juste 37 ans, Clémentine participe à sa première rentrée des classes en tant que professeure des écoles. Un projet de reconversion devenu réalité grâce à la préparation au CRPE proposée par le CNED.

Après avoir obtenu son bac Economique et Social, Clémentine s’inscrit en école de communication. Mais après deux années, elle choisit de mettre fin à ses études supérieures. Elle travaille alors pendant onze ans comme technico-commerciale pour une entreprise d’ameublement avant d’installer son propre atelier de restauration de meubles, une aventure qui durera encore quatre ans.

Le CNED comme une évidence

Lorsqu’elle projette de se reconvertir, Clémentine commence à chercher des informations et des avis sur les organismes de formation à distance existants.

« J’avais lu tout un tas de choses sur d’autres organismes de formation, en bien ou en mal, mais cela ne m’aidait pas beaucoup. J’ai finalement choisi le CNED pour son expertise et son expérience, car petite, des amies à moi suivaient déjà une scolarité à la maison et bénéficiaient des cours du CNED. »

Une organisation et une motivation sans failles

Quand elle débute la préparation au concours de recrutement de professeurs des écoles en 2017, Clémentine mène toujours en parallèle son activité de restauration de meubles et doit s’occuper de ses trois enfants sur le temps périscolaire. Elle étudie alors la journée lorsque son emploi du temps le permet mais aussi tous les soirs sans exception.

J’alternais devoirs à rendre et séquences de cours. Cela m’a semblé difficile au début et puis j’ai trouvé mon rythme. J’appliquais aussi scrupuleusement les conseils des formateurs. Parfois, surtout en mathématiques, il m’arrivait de me décourager mais je recommençais et cela finissait par payer.

Ce qui m’a semblé le plus difficile, c’était de reprendre le gout d’apprendre. Se remémorer des notions du programme du lycée et d’autres dont je n’avais même pas idée, de la didactique, des théories de l’enseignement, etc.

Les oraux me terrifiaient également. Et pourtant, en suivant les conseils formulés par le CNED, j’ai obtenu d’excellentes notes, le maximum même. Les oraux m’ont permis d’avoir un très bon classement au concours, je n’en reviens toujours pas.

Son avis sur la formation proposée par le CNED

Clémentine est très satisfaite de la préparation au concours proposée par le CNED. Elle se sent aujourd’hui plus légitime à enseigner à son tour.

Les livres du CNED sont très volumineux. J’ai eu du mal à les ouvrir au début mais ils sont finalement très bien faits lorsqu’on arrive à se les approprier. Ils sont clairs, les formateurs s’adressant vraiment aux inscrits, avec une alternance d’exemples concrets. Je les ai gardés et les relis parfois lorsque j’ai besoin de me replonger dans un chapitre.

La formation n’est pas si chère quand on imagine le travail énorme qu’il y a derrière. Je suis vraiment heureuse d’avoir choisi le CNED.

Prochaines étapes pour Clémentine ? Une titularisation bien méritée suite à sa première année en tant que stagiaire de la fonction publique.  Elle souhaite ensuite s’orienter à moyen terme vers l’enseignement au sein d’une unité localisée pour l’inclusion scolaire (Ulis), dispositif qui permet la scolarisation d'élèves en situation de handicap. Un beau projet professionnel qui devient réalité.

Ces articles peuvent vous intéresser ...

Alice - Professeure des écoles

A 32 ans, cette professeure de piano s'est inscrite au CNED pour devenir professeur des écoles.

10/03/2020

Grégory, un ingénieur devenu professeur des écoles

A 52 ans, Grégory entreprend sa reconversion professionnelle pour devenir professeur des écoles (CRPE)

09/06/2022

CRPE : les conseils de Sophie Fromager pour réussir

Sophie a préparé son CRPE avec le CNED et l’a obtenu

21/07/2016