Aurélia a choisi le CNED pour la scolarité de son fils

Équipe éditoriale CNED

30/11/2022

Aurélia est la maman d’un jeune garçon précoce et dyspraxique. Après une année de CP très difficile, elle et son mari choisissent finalement le CNED pour poursuivre la scolarité de leur fils en CE1. Retour les motivations du couple et sur cette première année à distance.

La scolarité à distance pour le bien être de l’enfant

Le jeune fils d'Aurélia s'entend très bien avec les adolescents ou les adultes mais n'a pas les « codes » pour interagir avec les enfants de son âge. Il rencontre aussi des difficultés dans certaines activités comme le coloriage, le découpage ou le sport qui engendrent nombre de moqueries de la part de ses camarades et une mise à l'écart progressive de l’enfant.

Nous avons très vite remarqué ce qu'il se passait et nous avons tout fait pour l'aider mais notre fils s'est renfermé sur lui-même. Il ne mangeait plus, avait perdu toute confiance en lui et restait très méfiant avec les autres. Après une année en CE1 avec le CNED et un suivi régulier par un psychologue, notre fils va mieux.

L’école à la maison, un choix réfléchi

Le couple ne veut pas se lancer dans cette aventure sans aide. Le mari d’Aurélia a entendu de très bonnes critiques sur le CNED, c’est pourquoi ils envisagent alors une inscription réglementée en pour l’année de CE1 de leur fils.

J'ai la chance d'être à la maison et de pouvoir m'occuper de notre fils, ce qui n'est pas donné à tous les parents. L’école à la maison, c’est une occupation à temps plein et il faut pouvoir se consacrer entièrement à son enfant : être consciencieux dans l'instruction et surtout être à son écoute. Il faut vraiment bien réfléchir avant de se lancer.

Aurélia impose alors un rythme de travail régulier à son enfant. Il travaille 4 jours par semaine. Un rythme modulable lorsque Téo a un rendez-vous médical ou lorsqu’il est malade par exemple.

L’avantage de l’école à la maison, c’est aussi de permettre à l’enfant d’apprendre à son rythme. Le couple a pensé à tout et fractionne l’année en proposant des vacances de 2 semaines toutes les 7 à 8 semaines, en fonction de l'avancement des modules.

Le CNED, une offre scolaire de qualité

Aurélia et son mari sont très satisfaits des contenus pédagogiques et des services proposés par le CNED. Les cours sont très bien expliqués, il y a le cahier de bord, les activités numériques, le recueil et les livres numériques… Pour chaque exercice, un temps indicatif et une explication pour les parents sont proposés.

Si nous ne comprenons pas, nous pouvons contacter le CNED. Les délais de réponse sont très rapides. Tout cela permet de mettre en confiance les parents. Les enseignants du CNED qui ont corrigé les évaluations de notre fils, les personnes qui répondaient à nos questions et les personnes du service technique ont vraiment été extraordinaires tout au long de cette année scolaire. Nous sommes particulièrement reconnaissants envers l’enseignante qui corrigeait les évaluations de notre fils. Elle a su le motiver, le rassurer et lui redonner confiance.

Pour le couple, il est évident que si tout s'est très bien passé cette année, c'est grâce à l’accompagnement proposé par le CNED. Aurélia salue d’ailleurs le travail formidable des personnes mobilisées pour la réussite de leur fils.

Très satisfaits de cette première année au CNED, ils souhaitent désormais réinscrire leur fils pour l’année de CE2 qui débute en septembre.

Ces témoignages peuvent vous intéresser ...

Autisme et scolarité

Caroline a fait le choix du CNED pour la scolarité de son enfant

06/02/2020

River a préparé et réussi son diplôme national du brevet

River a choisi le CNED en 3ème Segpa pour obtenir son brevet

25/11/2022

Sarah, être collégienne au CNED

Sarah suit sa scolarité avec le Cned. Carmel, sa maman, nous explique ce choix.

10/01/2022