J’écris avec vous : un projet signé Catherine

Équipe éditoriale CNED

12/07/2022

Après 28 ans dans l’industrie automobile, Catherine entame une reconversion en 2021. Un renouveau professionnel pour lequel elle a choisi le CNED !

Catherine est ingénieure chimiste de formation. Elle travaille 28 ans pour le Groupe Renault, dans la recherche, l’ingénierie, la performance, et finalement la communication, avant de s’orienter vers un nouveau secteur d’activité, accompagnée dans ses démarches par son employeur.

J’avais dans l’idée depuis quelques années de me reconvertir vers le métier de Biographe. Dès que cela a été possible, j’ai saisi l’opportunité proposée par mon employeur pour me réorienter. Je me suis inscrite à la formation de Biographe dispensée en présentiel à l’université de Lyon 2. En parallèle, j’ai choisi la formation Écrivain public du CNED qui semblait très complémentaire à celle de Biographe.

La formation d’écrivain public proposée par le CNED

Catherine fait le choix de la formation à distance avec le CNED pour plusieurs raisons. Le CNED est d’abord un établissement public connu, ce qui la rassure sur son sérieux. Les modalités proposées lui offre aussi une souplesse d’organisation, entre obligations familiales et formation de biographe en présentiel qui l’oblige à de nombreux déplacements.

Elle est aussi tout de suite séduite par le contenu de la formation qui propose des approches complémentaires à la biographie. Cette ouverture lui permet d’envisager de nouvelles offres de service à proposer une fois son entreprise créée.

Une souplesse d’organisation appréciée

Dès son entrée en formation, Catherine reçoit à son domicile l’ensemble des cours. Un envoi global qui lui offrira la liberté de débuter par le chapitre de son choix et d’organiser ses apprentissages selon ses envies.

Je travaillais surtout le matin, une fois ma fille partie au lycée. Ayant beaucoup de liberté dans mon temps et mon organisation, je me suis fixée un objectif assez souple de deux devoirs rendus par mois, en sachant que 10 devoirs étaient demandés sur l’année.

La principale difficulté rencontrée par Catherine, après des années très chargées dans l’industrie, et un nouvel emploi du temps plus clément, fût le risque de procrastiner.

Pour la première fois de sa vie, elle profite de son temps libre pour marcher, voir des amies, visiter des musées, et s’enrichir de ses rencontres et découvertes. En mai 2022, elle finalise sa reconversion en achevant en même temps son double cursus, en présentiel et en distanciel, ce qui clôt vraiment son cycle de formation.

Ecrivain public, une formation qualititive

Catherine commence par évoquer le très bon rapport qualité/prix de la formation avant d’en rappeler les points saillants.

L’offre du CNED est composée de cours aux formats papier et numérique. Si le premier format a ma préférence pour étudier, les cours en ligne offrent d’autres avantages comme la possibilité d’accéder à des quizz qui m’ont été très utiles pour vérifier mes acquis.

Catherine est aussi très satisfaite des exercices et devoirs proposés, variés et représentatifs des missions de l’écrivain public. Si elle souligne des délais de corrections assez courts, elle indique néanmoins une qualité de correction aléatoire, certains proposant des corrections basiques quand d’autres offraient une démarche pédagogique plus poussée et bienveillante.

J’ai eu des corrections très pertinentes où la correction m’a appris des choses, et avec des commentaires bienveillants et encourageants pour ma reconversion.

Catherine souhaite à présent développer sa micro-entreprise, « J’écris avec vous » à compter de septembre 2022. Elle qui initialement pensait ne proposer que ses compétences de biographe a étayé son offre de services et propose également des prestations d’écrivain public comme la réalisation de kit « CV + lettre de motivation » ou la correction de rapport de stage, de mémoire ou de thèse.

Suivez les actualités de Catherine et de sa micro-entreprise « J’écris avec vous » sur Facebook, Instagram et LinkedIn

Ces témoignages peuvent vous intéresser...

Elise Arbel Molas, de la communication à l'écriture

Découvrez le parcours d'Élise, qui a obtenu la qualification d'écrivain public avec le CNED

20/07/2016

Delphine, écrivain public et assistante indépendante

A 40 ans, Delphine Rouba a su se réorienter pour faire évoluer son activité professionnelle

15/03/2022

Gisèle, à 33 ans elle mène 4 vies par jour

Dix ans après avoir obtenu une maitrise de traduction, Gisèle s'est lancé un nouveau défi : obtenir une licence d'arts plastiques

15/04/2022