Jennifer n’a rien lâché pour obtenir son CRPE

Équipe éditoriale CNED

25/11/2022

Jennifer a 39 ans quand elle se met à la recherche d’une formation adaptée à son quotidien de maman de trois enfants.

Titulaire d’un baccalauréat économique et sociales et d’un Deug de Droit, elle envisage alors de préparer le concours de recrutement des professeurs des écoles et fait très vite le choix de la préparation du CNED. 

Je voulais me former tout en restant disponible pour mes enfants. J’ai comparé plusieurs formations et celle du CNED me paraissait la plus complète, avec un bon rapport qualité prix. Une amie ayant suivi une formation d’infirmière au CNED m’avait aussi vanté le sérieux et le suivi régulier proposé par le CNED. 

Retour sur sa préparation aux épreuves du concours 

Au début de sa formation, Jennifer prend connaissance des contenus de cours sans vraiment établir de planning précis. Elle s’imprègne du fascicule « Apprendre et enseigner » et commence sa mise à niveau en mathématiques et en français. Des notions assez lointaines mais qui finalement reviennent assez facilement. 

À partir de janvier, elle commence à préparer l’écrit : 

J’ai vu l’échéance arriver. J’ai fait le point sur ce qui me restait à apprendre, une vraie montagne. J’ai donc tout annoté avec des post-it. J’étudiais trois heures le matin et trois heures l’après-midi, six jours par semaine. 

Elle choisit de ne pas rendre de devoir faute de temps. En revanche, elle travaille des exercices proposés par le CNED et étudie attentivement les corrections des annales. Ce n’est que la dernière semaine qu’elle s’entraine sur un sujet de français, surtout pour apprendre à gérer son temps, entre la partie dissertation et la partie étude de langue. En Histoire-géographie et Enseignement moral et civique (EMC), elle prendre le temps d’étudier, effectue des recherches complémentaires sur Internet. Les notions à connaitre en Français sont nombreuses mais au final, Jennifer se rend compte que tout s’entrecroise.  

Pour l’oral, elle reconnait avoir fait l’erreur d’attendre les résultats de l’écrit. Un retard qui l’a contraint à une course contre la montre : 

Je commençais à étudier à 8H et j’en ressortais en 20H avec une relecture le soir. Le CNED nous avait pourtant prévenu mais…

 

Elle étudie alors tous les sujets proposés par le CNED, lit toutes les questions de mise en situation, etc. 

En résumé, Jennifer a préféré l’écrit, plus simple, à l’oral. Quand elle se retrouve en difficulté, elle fait appel aux enseignants du CNED ou bien aux autres candidats, via le forum, service indispensable qu’elle a malheureusement découvert un peu tardivement. 

On y trouve une mine d’informations et beaucoup de bienveillance. Il ne faut hésiter à poser des questions. Il n’y a d’ailleurs pas de questions stupides, bien au contraire, chaque question/réponse éclaire les autres candidats. La préparation, c’est une course contre la montre en équipe avec une grande solidarité ! 

Comme un mantra, Jennifer se répètera tout au long de sa préparation deux citations qui résument bien son expérience : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles qu’on ne le fait pas, c’est parce que nous ne les faisons pas qu’elles sont difficiles »  de Sénèque, et « Il faut toujours viser la lune car même en cas d’échec on atterrit dans les étoiles » d’Oscar Wild. 

Une nouvelle vie professionnelle qui débute 

Jennifer obtient finalement son concours. Cette expérience au CNED lui a redonné confiance en elle et en ses capacités. Avec de la volonté, de la motivation et de la rigueur, tout devient possible. Elle a ainsi commencé cette rentrée de septembre 2022 en tant que professeur des écoles stagiaire dans l’académie de Guadeloupe et envisage, pourquoi pas d’ici quelques années, de devenir directrice d’école… 

Son conseil si, comme elle, vous souhaitez préparer le concours ? Ne pas se décourager et faire confiance au CNED : 

Je me suis souvent dit « ce n’est pas pour moi, je ne vais jamais y arriver, c’est trop difficile ». Et puis un petit tour sur le forum et hop, on retrouve cette motivation à atteindre notre objectif : enseigner. En échangeant avec d’autres candidats qui se sont préparés via d’autres organismes à distance, je me suis aussi rendu compte que seul le CNED proposait une approche aussi structurée. C’est ça la qualité CNED ! 

Ces témoignages peuvent vous intéresser...

Solen, sur les bancs de l'école

Solen Thèze a obtenu le concours du CRPE grâce à la préparation CNED

08/12/2020

Grégory, un ingénieur devenu professeur des écoles

A 52 ans, Grégory entreprend sa reconversion professionnelle pour devenir professeur des écoles (CRPE)

09/06/2022

Clémentine, une reconversion réussie avec la prépa CRPE

Un projet de reconversion devenu réalité grâce à la préparation au CRPE proposée par le CNED

09/06/2022