Léa, la créativité au service de la diététique

Équipe éditoriale CNED

29/06/2022

Léa Del Aguila, 30 ans a obtenu son BTS diététique par le CNED

Du graphisme au BTS diététique

Après 9 ans de carrière en tant que graphiste, directrice artistique, web designer pour de grosses et de petites entreprises, Léa ne supportait plus le fait de travailler seule devant son écran, avec très peu de contact humain et avait l'impression de passer à côté de son envie véritable : l'aide à la personne.

L'alimentation a toujours été une passion pour Léa. Que ce soit au niveau de l'hygiène de vie, comme de la cuisine. En 2011, Léa effectue un bilan de compétences, qui s'avère être très révélateur et la dirige vers un BTS diététique pour un métier complet qui concilie la passion, la créativité et la communication. Elle commence la préparation du BTS diététique au CNED en 2015.

Par sa souplesse, cette formation au CNED m'a permis de travailler sur mes projets en parallèle.

"La formation à distance était toute nouvelle pour moi puisque j'ai toujours eu un cursus scolaire en école. Si j'ai choisi le CNED, c'est parce que c'est une valeur sûre, le diplôme est reconnu par l'État. Le choix de la distance s'est fait naturellement, puisque je ne suis pas issue d'une filiale scientifique et donc je ne pouvais pas être admise dans une école. Cette formation, par sa souplesse, me permet aussi de m'organiser, d'être efficace, et de pouvoir travailler sur mes projets d'illustrations et tenir mes blogs en parallèle.

Comment s'organiser et rester motivé lorsque l'on prépare son BTS au CNED ?

"Je me suis créé un planning de révisions. Je me lève à 8h tous les matins, et j'entame ma journée à 8h45. Le fait d'avoir des horaires permet de rester rigoureuse. Je me suis fixée entre 6h et 7h de révisions par jour et je m'y tiens. Parfois je révise beaucoup le matin, et ensuite en fin d'après midi, parfois le contraire.

J'écris beaucoup via mon blog et mes illustrations, ça me fait faire des « pauses » pendant la journée. Je n'oublie pas de souffler un peu en allant au sport. Mes journées sont donc bien chargées. Et chaque soir, je relie ce que j'ai appris pendant la journée, rien de mieux pour bien retenir."

Je pense aussi que le fait d'avoir été freelance me sert beaucoup, puisque j'ai déjà bossé de chez moi. Je sais qu'il ne faut pas trop se laisser aller.

"Comme tout le monde, j'ai des jours sans. Je me fais violence mais j'arrive toujours à me motiver. Certaines leçons sont plus difficiles que d'autres, mais je suis bien entourée avec les groupes de soutien, ou encore les profs très présents pour nous aider. Je n'hésite pas aussi à chercher moi-même les solutions dans des livres ou sur internet. Je pense qu'il ne faut pas hésiter à être autonome et aller de l'avant... et surtout, ne pas se décourager."

 

Quels sont les conseils de Léa pour ceux qui veulent suivre une formation au CNED ?

"Je pense que la première question qu'ils doivent se poser est : « Suis-je capable de travailler seul(e) ? et de m'imposer un rythme d'apprentissage ? » C'est vraiment primordial pour s'en sortir. La distance est une liberté, mais qui doit être maîtrisée. J'ai eu des remarques quand j'ai annoncé que j'allais suivre cette formation « ah bon ? À distance ? Ah ben tranquille alors ?"

Si ceux qui veulent entreprendre des études à distance pensent ça, ils ont tout faux. Il faut savoir que c'est beaucoup de motivation, beaucoup d'organisation, beaucoup d'autonomie.

Les études à distance sont pour Léa un véritable atout pour la vie professionnelle : "ces études à distance demandent de la rigueur, de la persévérance, de la débrouillardise et beaucoup de curiosité. Le fait aussi d'étudier seule, me pousse à me poser des questions, à aller encore plus vers les autres, à s'entourer, et je crois qu'une diététicienne a besoin de tout ça".

 

"Voilà maintenant 3 ans que je suis diplômée et donc officiellement diététicienne. Beaucoup de choses ont changé dans ma vie, notamment la pratique de deux métiers différents. Je travaille à présent à mi-temps à l'hôpital à Lyon et l'autre partie du temps, je suis graphiste freelance, cheffe de projet nutrition et diététicienne libérale. Avoir fait mes études avec le CNED m’a vraiment permis d'être autonome et rigoureuse pour la suite."

"Désormais, mon emploi du temps est bien rempli, je me réveille le matin avec l'envie de travailler et de me lancer dans mes projets. C'est une vie à mille à l'heure, avec beaucoup d'interactions sociales, qui me plaît beaucoup. Je ne regrette pas de m'être lancée en 2015 et d'avoir décidé de faire bouger mon quotidien professionnel !"

Retrouvez Léa sur les médias sociaux :

Les articles qui peuvent vous intéresser …

Nicolas, 38 ans prof et bloggeur cuisine

"J’ai envie de me reconvertir. La cuisine est une évidence"

07/02/2022

Héloïse - BTS Diététique

Après un parcours universitaire chaotique, Héloïse a pu trouver sa voie grâce à l'enseignement à distance

03/11/2020

Rencontre avec Ariane Grumbach, diététicienne

Après les grandes écoles, Ariane a choisi la diététique

03/10/2013