Point de situation au 7 avril 2021 du fonctionnement du dispositif "Ma classe à la Maison

CNED

Dans le cadre des nouvelles mesures prises pour lutter contre la Covid-19, 12 700 000 élèves ont débuté un apprentissage à distance, le mardi 6 avril 2021.

Lors de cette même journée, les plateformes de continuité pédagogique du CNED, « Ma Classe à la Maison » et le site institutionnel, CNED.fr, ont fait l’objet de plusieurs attaques DDos ; malgré cette déstabilisation malveillante, 155 345 classes virtuelles ont été organisées sans dysfonctionnement et ont permis aux élèves de suivre des cours à distance avec leurs enseignants.

A noter également que, sur cette seule journée du 6 avril, près de 419 000 comptes « Ma Classe à la Maison » ont été créés par les familles ou les enseignants et que 1,2 millions de connexions ont été comptabilisées sur les trois plateformes (école, collège et lycée).

Les cyberattaques ont continué dans la nuit du 6 au 7 avril entrainant des ralentissements sur les plateformes durant la matinée du 7 avril.

Les équipes du CNED et les prestataires qui hébergent les serveurs ont été à pied d’œuvre pour assurer un fonctionnement pleinement opérationnel du dispositif « Ma Classe à la Maison ».

Ainsi, ce mercredi 7 avril, plus de 150 000 nouveaux comptes ont encore été créés par les familles ou les enseignants (pour un total s’élevant désormais à 2,8 millions d’inscrits), 1,3 millions de connexions ont été enregistrées et 827 823 élèves et enseignants ont participé à une classe virtuelle.

Devant ces actes délibérés de malveillance, le CNED a déposé plainte ce mercredi 7 avril 2021 auprès du parquet de Paris. La section cybercriminalité a ouvert une enquête confiée à l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLTIC), pour « accès frauduleux à un système de traitement automatisé » et « entrave au fonctionnement » d’un tel système.